CC Vinobre
CC Vinobre
Communauté de Commune du Vinobre

Accueil > Archives > Le Tourisme > La Randonnée

Coup de pousse « Maîtrise des activités de loisirs motorisés »


Le Parc soutien et accompagne les communes et communautés de communes dans la mise en place de leurs plans de gestion des circulation des véhicules motorisés sur les chemins ouverts à la circulation publique. En effet, le dispositif des Coups de pousse « Maîtrise des activités de loisirs motorisés », financé par la Région Auvergne Rhône Alpes, a permis par exemple d’aider la communauté de communes du Vinobre dans cette démarche.

Suite à un travail réalisé à l’échelle des toutes les communes du Vinobre, l’intercommunalité a fait l’acquisition de ses panneaux de sensibilisation et d’interdiction pour les installer sur les chemins fragiles et où des nuisances (tranquillité publique, dégradations) étaient constatées. L’objectif de cette démarche est d’organiser le partage de l’espace entre les différents usagers, mais aussi de préserver les patrimoines locaux et la tranquillité publique en soustrayant certains chemins anciens à des pratiques parfois « impactantes ».


Les sentiers de randonnée

Les sentiers de randonnée du Vinobre tissent un réseau de plus de 150km de chemins ballisés et régulièrement entretenus. Ils serpentent entre murets de pièrre sèche et suivent les vieux chemins caladés qui permettaient aux charettes d’aller chercher le bois, les châtaignes, le blé, les olives et le raisin dans toutes les parcelles. Ils sont des éléments importants du patrimoine de la Communauté et permettent à tous les visiteurs des promenades adaptées à tous les âges, offrant des points de vue remarquables sur les différents visages de la Cévenne ardéchoise. Les sentiers du vinobre et ceux d’Aubenas sont décrits dans le topoguide "Autour d’Aubenas et du Vinobre".

La signalétique des sentiers est parfois victime de son vieillissement naturel mais aussi et hélas, d’agissements de plaisantins (flèches déplacées) ou de vandales (poteaux et flèches endommagés ou arrachés). Afin de remettre le réseau en état nous demandons aux randonneurs de nous transmettre leurs observations

PDF - 1 Mo
Topoguide

Inventorier pour sauvegarder et pour transmettre

JPEG - 49.6 ko
Sandra BOEUF

J’inventorie depuis mars dernier le patrimoine bâti et naturel sur les sentiers de randonnée de la Communauté de communes du Vinobre, dans le cadre d’un stage de 6 mois pour clôturer un master professionnel « Métiers du patrimoine ». Ma mission entre dans le cadre d’un plan de coopération entre la Communauté de communes et le Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche.
L’inventaire du patrimoine comprend deux phases :

  • une investigation sur le terrain pour la reconnaissance, les prises de vue photographiques, la géolocalisation, la description et l’état des lieux,
  • un travail de recherche : en archives/bibliothèques et par le recensement des connaissances auprès de la population afin d’interpréter au plus juste les éléments répertoriés sur le terrain.
    Le territoire intercommunal recèle un patrimoine riche et multiple reflétant la diversité géologique, les reliefs et le climat. L’inventaire du patrimoine naturel s’attache à recenser les éléments géologiques, les éléments naturels remarquables et rares, les marqueurs du paysage, et les éléments empreints de l’histoire climatique du territoire. L’inventaire du patrimoine bâti s’intéresse à répertorier le petit patrimoine rural bâti lié à la religion, à l’agriculture ou encore à la période préindustrielle.
    Aujourd’hui peu connus car peu visibles, tous ces éléments méritent cependant l’attention. Faire l’impasse sur la prise en compte des patrimoines communs, c’est accepter leur érosion et à plus ou moins long terme, leur perte. L’inventaire permet d’en garder la mémoire, de figer ce qu’il en reste avant qu’ils ne disparaissent avec le temps, soumis à l’abandon, au pillage, aux intempéries et à la nature comme c’est le cas pour le petit patrimoine rural, épars et isolé. Le patrimoine naturel, plus résistant, peut toutefois lui aussi – l’Ardèche le sait ! - être fragilisé.
    La sauvegarde de ces patrimoines, héritages et symboles d’un terroir, d’une société paysanne, de savoir-faire, de pratiques, de croyances, constitue aujourd’hui un enjeu important pour demain. Il est encore temps de réaliser qu’au-delà du minéral et du végétal, les éléments patrimoniaux incarnent l’identité du territoire, son caractère, son ambiance, ses failles, ses qualités et ses valeurs ! L’inventaire lancé par la Communauté de communes du Vinobre constitue pour cela une démarche dynamique qui permettra la mise à disposition de la connaissance au service tant des collectivités que de la population afin que le patrimoine du territoire reçoive la reconnaissance qui lui est due et ait l’opportunité d’être transmis.

Partagez vos souvenirs, participez à la mémoire collective, contactez Sandra Bœuf au Vinobre