CC Vinobre
diapo_1

Accueil > Archives > Manifestations > L’agenda des manifestations > Exposition intinérante "« Au pied du Vinobre, au bord de la Ligne : nos communes dans la Grande Guerre »

Exposition intinérante "« Au pied du Vinobre, au bord de la Ligne : nos communes dans la Grande Guerre »

Au cœur du Vivarais, dans cette Ardèche agricole mais aussi industrielle, les communes rurales aujourd’hui ont vécu, à leur manière, un conflit mondial décidé ailleurs.

Un conflit pour lequel pourtant chacun était préparé depuis la guerre de 1870 qui avait conduit à la perte de l’Alsace-Lorraine et à l’humiliation.

Une exposition préparée par les Communautés de Communes du Vinobre et du Val de Ligne et réalisée par Mémoire d’Ardèche et Temps Présent, conçue à partir des archives publiques, de documents conservés dans les familles et rassemblés par les habitants, et illustrée de photographies d’époque, restitue la vie des vingt communes au début du XXe siècle, à la veille du conflit : démographie, activités agricoles et industrielles, avec une particulière attention sur l’école et la préparation à l’inéluctable que reçoivent les enfants, les garçons surtout…

Elle décrit la manière dont furent vécus l’annonce de la mobilisation, les 1er et 2 août 1914, le départ des premiers mobilisés, les conséquences immédiates sur la vie de chaque village : restrictions, réquisitions, mais aussi solidarités…

Elle suit le destin de quelques-uns des mobilisés : itinéraires de soldats avec leurs régiments, batailles, devenir de chacun d’eux : tué, blessé, prisonnier…

Elle dit le bilan dramatique avec ceux qui ne reviendront pas, avec les familles endeuillées, avec une économie en souffrance ; elle exprime le sentiment qui prévaut au lendemain du conflit autour des monuments aux morts dressés sur les places des villages.

L’exposition, centrée sur l’illustration, est accompagnée d’un diaporama scénarisé et sonorisé qui enrichit le regard que l’on peut porter sur ces années tragiques en exprimant plus avant la vie quotidienne au village et en dressant le bilan humain à travers les témoignages souvent émouvants « de ceux de l’arrière » comme de ceux partis au front.

Sont ainsi mis en scène documents d’archives relevés dans les mairies, fiches militaires des soldats « morts pour la France », lettres aux familles écrites pour rassurer ou pour tenter de dire l’incompréhensible, et surtout lectures des journaux personnels, intimes, qui expriment la vie dans les tranchées, l’angoisse, la peur avant la bataille annoncée, l’attaque meurtrière…

Prochain rendez-vous :

Une conférence-présentation de l’exposition avec projection du diaporama sera donnée le 7 novembre à 20 h 30 à Saint-Etienne-de-Fontbellon, salle polyvalente.

Dans la même rubrique